Imprimer

La prévoyance permet de protéger ses proches d’un risque, souvent celui de sa disparition prématurée.

La prévoyance peut être :

  • indispensable : lorsque le patrimoine existant est insuffisant pour permettre une autonomie financière du groupe familial
  • souhaitable : pour améliorer la sécurité financière de ses proches
  • recherchée : comme un vecteur d’enrichissement, pour ses enfants notamment

Au cours de votre vie, le degré et les formes de prévoyance sont amenés à évoluer.

Plus vous êtes jeunes, moins le patrimoine accumulé est important. Par conséquent, il est indispensable d’assurer un stock de capital complémentaire à ses proches, pour les prémunir des conséquences financières d’une disparition prématurée.

Les prévoyances telles que les temporaires décès semblent parfaitement judicieuses. En outre, une bonne santé et votre jeune âge minimise le coût de l’assurance.

Il sera également pertinent de saisir l’opportunité d’adosser une prévoyance à vos investissements, lorsque cela est possible.

Cette prévoyance « indirecte » prend une importance relative au fur et à mesure que vous avancez dans l’âge. En effet, l’accumulation successive de votre stock de patrimoine diminue vos besoins en capitaux.

Il peut même arriver que le souci de prévoyance s’éteigne. C’est alors généralement le moment de transmettre votre patrimoine. L’utilisation d’une SCI, le cas échéant, - où vous ne posséderiez qu’une faible part de capital - vous permettrait d’assurer sur votre tête les prêts contractés par la SCI. L’enrichissement de vos enfants et leur protection seraient renforcés.

Certaines prévoyances, en particulier celles portant sur votre outil professionnel, nécessitent un tout autre degré d’analyse (lien : La prévoyance du chef d’entreprise)

Voici les principales autres prévoyances :

  • temporaire décès : garantie le versement d’un capital décès et /ou d’une rente éducation, en contrepartie des versements d’une prime
  • assurance décès emprunteur : en cas de décès l’assureur solde votre crédit bancaire ce qui a pour conséquence de libérer les revenus de votre bien, désormais, net de passif.