Chaque année, le contribuable et les membres de son foyer fiscal déclarent les revenus qu’ils ont perçus l’année précédente.

Le revenu imposable est composé de la somme des différentes catégories de revenus dont chacune à ses propres règles pour la détermination du montant imposable.

Le revenu imposable est soumis à un barème d’imposition progressif c’est-à-dire avec un taux de taxation qui augmente avec le revenu.

La majorité des revenus existants sont soumis à ce barème mais il subsiste quelques exceptions (assurance-vie, contrat de capitalisation, PEA, PEA-PME …)

Certaines plus-values sont frappées au barème progressif de l'impôt sur le revenu (les plus-values mobilières et de droits sociaux réalisées par des épargnants) alors que d’autres sont soumises à un prélèvement forfaire (plus-value immobilières).

Il existe donc différentes règles de détermination du revenu imposable et de taxation de ce revenu.

Par conséquent, le premier moyen d’optimiser son impôt sur le revenu est d’organiser son patrimoine de manière efficiente.

Ceci nécessite forcément de réaliser une étude patrimoniale exigeant un certain degré d’analyse.

Ensuite, il reste deux pistes pour réduire son imposition sur le revenu : rechercher des réductions d’impôt indirectes (diminution du revenu imposable, exemple : déficit foncier) ou bénéficier de réductions d’impôt directes (investissement éligible à un dispositif de faveur).