Bienvenue en 2017, une fois passés les libations, les flonflons, les feux d'artifices et les formules amicales ou convenues, 2017 ouvrira une nouvelle page pour notre métier de gestionnaire de patrimoine.

La terra incognita des taux ultra bas…

« Bonjour Monsieur le banquier, je souhaiterais faire un prêt de 250 000 euros, disons, remboursable sur 10 ans. Quelles conditions pourriez-vous m’accorder ?

Brouillard en vue...

Sénèque disait : « La vie ce n'est pas d'attendre que l'orage passe, c'est d'apprendre à danser sous la pluie ! »

Natixis a publié une étude début septembre. Il semblerait que les français soient disposés à prendre plus de risque pour leur épargne. Mais un risque mesuré. Par ailleurs ils sont en majorité conscients que dépasser 3% par an constitue un cap. En fait les attentes sont entre 3 à 5% par an de rendement.

La complainte centrale de ce début d'année, en sourdine sur toutes les lèvres des acteurs de la gestion de patrimoine, est quand et comment vont évoluer les taux d'intérêts ? Car nous sommes maintenant au point bas, au plancher, au creux de la vague, au zéro absolu...